vendredi , 15 décembre 2017

Une majorité de jeunes Français souhaite s’exiler

La moitié des 25-34 ans voudraient vivre hors de France

Selon une étude Viavoice, 51% des français de 25 à 35 ans ans aimeraient vivre dans un autre pays. Et seulement 36% des jeunes Français auraient confiance dans l’avenir de leur pays, alors qu’ils sont 75 % à croire en celui de l’Allemagne et 67% en celui des États-Unis. Cette déprime générale transparaît dans deux autres chiffres inquiétants: 50% des 18-24 ans et 51% des 25-34 ans aimeraient, s’ils le pouvaient, partir vivre ailleurs !

Dépression collective

«Ces résultats illustrent des sentiments mêlés de ras-le-bol, de lassitude ou de curiosité, explique Denis Gancel, PDG de W&Cie. Toutefois, il ne s’agit pas d’une fuite de la jeunesse, mais d’envie de vivre de nouvelles expériences.» Si les jeunes Français sont prêts à boucler leurs valises, la majorité de leurs concitoyens (55 %) veut rester, même s’ils semblent atteints d’une crise de pessimisme aiguë.

«70% des personnes interrogées expliquent que les Français vivent une dépression collective et 66 % estiment que le pays est en déclin!», résume Denis Gancel .Du coup, la mondialisation est perçue comme une chance par seulement 38% des Français, qui, à 87 %, jugent aussi l’économie nationale de moins en moins performante.

Pour sortir de ce pessimisme et bannir un climat d’auto-dérision qui serait un mal français, W&Cie prône la mise en valeur de la marque France, susceptible de mettre en valeur les atouts du pays à l’étranger, comme le fait la Corée du Sud. Ce qui pourrait redonner confiance à des Français parfois en mal de repères nationaux.

Ce label (différent du «made in France») serait, en fait, souhaité par 82% de nos compatriotes. Détail: au hit-parade des marques nationales qui portent positivement les couleurs de la France, ils citent dans l’ordre Renault ,EADS et PSA .C’est un des enseignements de l’enquête: l’industrie reste une valeur sûre pour les Français.

A propos de Charles-Henry